Covid et dépression ? L’emoji triste a détrôné l’emoji pleurant de rire depuis le début de la pandémie

L’emoji le plus utilisé du monde pré-pandémique était l’emoji “mort de rire”, celui qui pleure de rire. Mais selon une étude du site Emojipedia, qui a analysé mois après mois les emojis utilisés sur Twitter dans le monde, le fameux emoji qui pleure de rire a subi une chute de popularité importante, et il a laissé sa place d’emoji le plus utilisé à celui qui pleure de tristesse.

Les emojis peuvent-ils refléter la crise?

L’étude, basée sur 1,68 milliard de messages publiés sur Twitter, montre que l’emoji qui pleure de tristesse est maintenant le plus populaire, ce qui en dit long sur la période que nous vivons actuellement. L’emoji qui pleure de rire a connu une baisse d’utilisation précisément depuis mars 2020, ce qui correspond exactement au début de la crise sanitaire.

La sociologie des emojis, un terrain difficile à comprendre

Selon Emojipedia, malgré une corrélation exacte avec le déclenchement de la pandémie, d’autres facteurs sont à prendre en compte pour expliquer ces tendances. Par exemple, le fait que la génération Z, la plus active sur les réseaux sociaux, est particulièrement encline à l’utilisation de l’emoji qui pleure de tristesse, car il est plus dramatique, contrairement à l’emoji qui pleure de rire, jugé pas assez expressif. Il est donc utilisé aussi pour « rire aux larmes ». En outre, l’emoji qui pleure de rire est peut-être seulement en train de vivre un déclin normal, après avoir été le leader des emojis pendant une longue période. Les gens sont fatigués de le voir et la vague de succès est tout simplement finie. Alors, coïncidence, ou vrai impact de la pandémie sur l’utilisation des emojis ?