le tournage vécu comme un « confinement » pour Jean Dujardin

Les langues se délient… Interrogé par le magazine Running Heroes, l’acteur Jean Dujardin se lâche et raconte les coulisses du tournage de la série culte « Un gars, une fille », présentée sur les ondes TV de France 2 entre 1999 et 2003, soit l’équivalent de cinq saisons.  A l’affiche avec Alexandra Lamy, l’acteur a trouvé que le tournage avait été particulièrement éprouvant. En cause : des scènes exclusivement tournées en intérieur.  

Les souvenirs ne sont pas bons : faire rire n’est pas forcément une partie de plaisir. Durant le tournage, les journées étaient longues et sont devenues un « enfer » pour celui qui incarnait « Loulou » dans la série. Le huis clos entre la cuisine, la salle de bain et la chambre était compliqué pour cette « homme d’extérieur » : « Je dis souvent que je suis un labrador, un acteur d’extérieur. C’est pourquoi, quand un metteur en scène me dit : « “Ça ne te dérange pas de courir sur quelques prises ?”, je lui réponds : “Non, mais t’es fou, au contraire” » explique-t-il. Jean Dujardin et Alexandra Lamy, alias Loulou et Chouchou, ont trouvé la solution : « C’est pour cela qu’à la troisième saison, on a négocié des voyages et des extérieurs, après trois ans de cuisine et de salle de bains. Quand, en une journée, tu fais trois épisodes dans un pieu et que tu rentres te coucher le soir chez toi, je peux te dire que tu ne trouves pas le sommeil tout de suite », déclare-t-il au magazine. A eux, les Seychelles, le Maroc et l’Ile Maurice, et bien d’autres…

Malgré ces dessous plutôt négatifs, la série a enchanté une grande majorité d’entre nous et a servi de tremplin aux carrières des deux acteurs français.  Et ce en dépit de la révélation d’Alexandra Lamy qui avait révélé au journal belge Les Dernières Heures qu’elle avait été moins payée que Jean Dujardin pendant le tournage.