Comment déduire les frais de télétravail de ses impôts?

DÉCRYPTAGE – Ordinateur, repas, imprimante, internet… Des mesures ont été prises pour ces dépenses supplémentaires. Explications.

C’est certainement un problème pour les millions de salariés qui ont basculé en télétravail l’an dernier et qui effectuent actuellement leur déclaration d’impôt sur le revenu. S’ils peuvent chaque année opter pour les frais réels, ou bénéficier automatiquement d’une déduction forfaitaire de 10 % au titre des frais professionnels, s’ajoute cette année une petite subtilité: comment déduire les frais exceptionnels engagés au titre du travail à domicile comme l’achat d’un ordinateur, d’une imprimante, d’un raccordement internet ou encore les frais d’électricité?

Le gouvernement a décidé de leur faciliter la tâche en prévoyant qu’ils pourront déduire 2,50 euros par journée de télétravail de leur salaire net imposable, soit 550 euros sur l’année. Une mesure attirante sur le papier, mais dont l’intérêt pourrait être limité d’après certains experts fiscalistes. L’affaire s’annonce en effet bien plus complexe dans la pratique selon que l’entreprise a versé ou non des indemnités liées à la pratique

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous