De nouvelles hypothèses sur la disparition des dinosaures

Laure Dautriche, édité par Manon Fossat
10h54, le 30 juin 2021

Selon des chercheurs de l’Université de Montpellier, l’extinction des dinosaures n’est pas entièrement liée à l’astéroïde qui a frappé la Terre. 10 millions d’années avant ça, une chute des températures de l’ordre de sept degrés aurait déjà fragilisé certaines espèces, entraînant des disparitions en cascade.

Il y a 66 millions d’années en arrière, un gigantesque astéroïde venait frapper la Terre, entraînant la disparition des dinosaures. C’est en tout cas ce que l’on apprend à l’école. Mais une équipe française de chercheurs de l’Université de Montpellier vient de démontrer que la réalité aurait été un peu plus subtile. Il se pourrait que les reptiles géants n’aient pas attendu cette catastrophe pour se retrouver dans un état critique.

Ces chercheurs ont en effet étudié six familles de dinosaures, dont les tyrannosaures et les tricératops. En analysant l’âge d’extinction de plusieurs espèces, ils ont démontré qu’il y a 76 millions d’années, elles commençaient déjà à disparaître. L’astéroïde de 12 km qui est tombé sur Terre dix millions d’années plus tard a sans doute porté le coup de grâce à des dinosaures déjà en difficulté.

Les écosystèmes déséquilibrés

S’ils ont commencé à disparaître, c’est avant tout parce que les températures sur Terre ont chuté de sept degrés, selon Fabien Condamine, chercheur au CNRS. « Ça a beaucoup de sens puisque ce sont des animaux qui se situent à mi-chemin entre nous et les mammifères, les oiseaux et toutes sortes de lézards, tortues ou crocodiles. Donc les dinosaures dépendaient fortement des températures du milieu environnant », explique-t-il.

À l’époque en effet, un territoire comme l’actuelle Sibérie était composé de forêts de palmiers et la température était équivalente à 30 degrés. Selon les chercheurs, les dinosaures herbivores ont été les premiers à disparaître, ce qui a déséquilibré les écosystèmes et a entraîné des disparitions en cascade d’autres espèces.