Éric Clapton ne se produira pas dans les salles où la vaccination est requise

Le chanteur de 76 ans a déclaré qu’il ne se produirait pas dans les salles où la vaccination est obligatoire. Dénonçant une « discrimination » envers son public, il se « réserve le droit d’annuler le concert ».

Opposé à Boris Johnson

Éric Clapton est contre le « pass sanitaire » britannique, et le fait savoir. Quelques jours après l’annonce du Premier ministre Boris Johnson sur l’obligation d’être totalement vacciné pour entrer « dans les (…) lieux où de grandes foules se rassemblent », le chanteur a signifié son opposition, en déclarant qu’il ne se produirait pas dans les salles de concert qui exigent un certificat de vaccination.

« Suite à l’annonce faite par le Premier ministre le lundi 19 juillet 2021, je me sens obligé de faire ma propre annonce, a déclaré l’interprète de « Layla ». Je souhaite dire que je ne me produirai sur aucune scène où il y a un public discriminé présent. À moins que des dispositions ne soient prises pour que tout le monde puisse y assister, je me réserve le droit d’annuler le spectacle. »

Une « réaction désastreuse » au vaccin

Éric Clapton a publié ce message sur le compte Telegram du producteur de films et architecte Robin Monotti, qui a aussi exprimé sa méfiance quant au vaccin contre le Covid-19 et s’est montré critique envers la gestion de la pandémie par le gouvernement britannique.

Il y a deux mois, le chanteur avait déjà partagé sur ce même compte sa « réaction désastreuse » au vaccin contre le Covid-19. Cette fois-ci, son message était accompagné d’un lien vers la chanson anti-confinement « Stand and Deliver », enregistrée en novembre 2020 avec Van Morrison. Les prochains spectacles d’Éric Clapton en Europe auront lieu au printemps 2022. Une poignée de concerts sont prévus en Amérique du Nord en septembre prochain.