La plus grande comète jamais observée se dirige vers notre système solaire

Alexandra Sirgant, édité par Pauline Rouquette
09h36, le 07 juillet 2021

Phénomène extrêmement rare : la plus grosse comète jamais découverte s’approche de notre système solaire. Avec un diamètre estimé entre 100 et 200 km de diamètre, elle est mille fois plus massive qu’une comète habituelle. Sa trajectoire devrait permettre aux chercheurs d’étudier sa composition.

La plus grosse comète jamais découverte s’approche de notre système solaire. Elle s’appelle C/2014 Un271. Initialement repérée en 2014, elle a récemment été redécouverte par deux astronautes américains. Mille fois plus massive qu’une comète habituelle, elle est la « plus grande comète découverte à l’époque moderne ».

« Une fois tous les siècles, ou moins »

Avec un diamètre estimé entre 100 et 200 km, cette comète est un phénomène extrêmement rare. « Elle vient d’un réservoir de comètes – le nuage de Oort – qui se trouve aux confins du système solaire », explique Nicolas Biver, astrophysicien et chercheur à l’observatoire de Paris. « C’est un réservoir qui contient environ mille milliards de comètes, situé à une année lumière du soleil », poursuit-il. « Mais ce sont mille milliards de petites comètes », ajoute le chercheur, insistant sur la rareté des grosses comètes. « Des comètes comme celle-là, il en passe peut-être une fois tous les siècles, ou moins. »

La comète pourra-t-elle être observée ?

Reste que cette comète fonce droit vers le soleil, une trajectoire qui devrait permettre aux chercheurs d’étudier sa composition. « Il y a déjà du gaz et de la poussière qui s’en échappe, donc on va essayer de déterminer quels sont les composés qui permettent d’avoir cette activité », développe Nicolas Biver. « On va essayer de la suivre et de mesurer sa composition et l’évolution de sa composition lorsqu’elle s’approche du soleil. »

Pour pouvoir l’observer depuis la Terre, il faudra s’armer de patience… Et surtout d’un télescope : la comète devrait réaliser son passage en 2031, mais pas assez près pour être visible à l’œil nu.