Le milliardaire Richard Branson donne le coup d’envoi du tourisme spatial ce dimanche

Laure Dautriche, édité par Margaux Baralon
07h34, le 11 juillet 2021, modifié à
07h37, le 11 juillet 2021

L’entrepreneur britannique Richard Branson doit décoller ce dimanche pour la frontière de l’espace à bord d’un vaisseau conçu par l’une de ses sociétés. C’est le début concret du tourisme spatial, auxquels d’autres figures richissimes, comme le patron d’Amazon Jeff Bezos, comptent bien s’adonner prochainement.

C’est la première étape de ce qui a longtemps été un lointain rêve, mais commence à devenir réalité (pour ceux qui en ont les moyens). Avec quelques jours d’avance sur le patron d’Amazon Jeff Bezos, le milliardaire anglais Richard Branson décolle ce dimanche pour faire un peu de tourisme spatial. L’entrepreneur, devenu célèbre (et très riche, donc) grâce à sa marque Virgin Group, sera à bord d’un vaisseau construit par sa société Virgin Galactic, en compagnie de quatre astronautes, pour flotter quelques minutes en apesanteur, à la frontière de l’espace.

À la frontière de l’espace

Ce n’est donc pas un voyage en orbite autour de la Terre. Mais avec cette première étape, Richard Branson, qui va retransmettre cette aventure en direct sur Internet via sa société, veut marquer les esprits. Un avion porteur futuriste décollera d’une piste avec deux pilotes aux manettes, puis larguera en altitude le vaisseau accroché sous lui, qui allumera ses moteurs jusqu’à atteindre les 80 km d’altitude. Les passagers auront alors une vue spectaculaire sur la Terre et verront le noir du cosmos, avant que le vaisseau redescende en planant. 

Bientôt des vols réguliers ?

Richard Branson le sait, il ouvre la voie au tourisme spatial… et communique donc abondamment sur les réseaux sociaux. « J’ai toujours été un rêveur », disait-il dans une vidéo publiée sur Facebook il y a une semaine. « Ma mère me disait de ne jamais abandonner et d’atteindre les étoiles. Aujourd’hui, ce rêve va devenir réalité. »

Le milliardaire promet qu’ensuite, des vols touristiques réguliers seront organisés à partir de 2022. Un tourisme très select : le billet coûtera en effet la modique somme de 250.000 dollars.