Les premiers touristes de SpaceX entament leur croisière spatiale

Quatre touristes spatiaux américains ont débuté mercredi un incroyable voyage en apesanteur dans un vaisseau de SpaceX, où ils doivent passer trois jours en orbite autour de la Terre sans aucun astronaute professionnel à bord, une première historique. La fusée Falcon 9 a décollé à l’heure prévue, 20H02 locales (00H02 GMT jeudi) depuis le centre spatial Kennedy en Floride, dans un grondement et une boule de feu illuminant la nuit.

« Beaucoup vont suivre »

Quelques minutes plus tard, le premier puis le second étage de la fusée se sont séparés, laissant la capsule Dragon et ses passagers seuls dans le cosmos. « Peu y sont allés avant et beaucoup vont suivre. La porte s’ouvre maintenant, c’est assez incroyable », a déclaré le milliardaire Jared Isaacman, commandant de la mission, depuis l’intérieur de la capsule après avoir atteint l’espace.

Ils doivent voyager plus loin que la Station spatiale internationale (ISS), à une orbite visée de 575 km. Ils feront chaque jour environ 15 fois le tour du globe.

Démocratisation de l’espace

Baptisée Inspiration4, la mission est censée incarner un pas vers une démocratisation de l’espace, en prouvant que le cosmos n’est pas réservé qu’à des équipages d’astronautes triés sur le volet et formés durant des années.

Après avoir reçu la visite du patron de SpaceX Elon Musk, les quatre passagers s’étaient rendus sous le soleil et les applaudissements d’une petite foule vers le bâtiment où ils ont ensuite enfilé leur combinaison faite sur mesure. Puis ils ont rejoint le mythique pas de tir 39A – d’où décolla notamment la mission Apollo 11 vers la Lune – où ils ont embarqué, et, après une série de vérifications des systèmes, l’écoutille de la capsule a été fermée.

Une vue spectaculaire

Là-haut, ils pourront profiter d’une vue spectaculaire à travers un dôme de verre installé pour la première fois sur Dragon.

Au terme de leur périple, ils entameront une vertigineuse descente pour amerrir au large de la Floride. Pour SpaceX, il ne s’agit rien de moins que d’un premier pas vers une humanité multiplanétaire – la vision ultime d’Elon Musk.