Pourquoi les distributeurs s’apprêtent à augmenter les prix en rayon

DÉCRYPTAGE – Nombre d’enseignes renégocient à la hausse les tarifs auxquels elles achètent certains produits.

Après avoir résisté pendant des mois, les enseignes de distribution alimentaire ont cédé à la pression conjointe des agriculteurs, défendus par leur ministre, Julien Denormandie, et des industriels de l’agroalimentaire. Les distributeurs s’apprêtent à payer un peu plus cher certains de leurs fournisseurs, et à répercuter ces hausses dans leurs rayons. Depuis avril, agriculteurs et industriels voient leurs coûts renchéris par la hausse des matières premières et des emballages. Longtemps les enseignes n’ont rien voulu entendre: elles connaissent la sensibilité des clients aux prix. Depuis la fin du premier confinement, les prix ont même diminué (- 0,5 % sur un an selon IRI).

Cette position n’est plus tenable. Nombre d’enseignes renégocient à la hausse les tarifs auxquels elles achètent certains produits, sans attendre les prochaines négociations annuelles, qui doivent se boucler en mars prochain. Tout concourt à tirer les prix à la hausse: les aléas climatiques se sont succédé, les récoltes

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous