Remettre en cause la croissance pour mieux répondre à nos défis collectifs

La croissance peut-elle répondre à nos défis collectifs comme la transition écologique ou la lutte contre les inégalités ? Pas sûr. Découvrez dans le dernier podcast du Collège des Directeurs du Développement Durable les arguments de l’économiste Timothée Parrique.

Longtemps, la notion de croissance a été la pierre angulaire de toute réflexion économique. Pour favoriser l’emploi, lutter contre la pauvreté, booster l’innovation, on n’imaginait pas autre chose que la croissance économique, la croissance du PIB.

Pourtant, depuis quelques années, cette apparente évidence se fissure. De plus en plus, scientifiques et économistes remettent en cause l’idée qu’il faudrait faire constamment croître la richesse produite pour améliorer le sort de nos sociétés. En fait, depuis le rapport Meadows, intitulé « Les limites de la croissance », une prise de conscience s’étend : celle que la croissance infinie n’est tout simplement pas possible dans un monde dont les ressources ou le capital naturel, eux, sont finis.

Inventer des récits alternatifs à la croissance

Alors, comment démystifier cette croissance ? Comment inventer de nouveaux récits qui permettent de se sortir du diktat de la croissance du PIB ? C’est sur ce sujet que porte le dernier épisode du podcast « Le Sens et l’Action » du Collège des Directeurs du Développement, réalisé par Youmatter. L’invité de cet épisode exceptionnel ? Timothée Parrique, économiste, spécialiste du sujet.