Face à la hausse des prix, les Français envisagent de limiter leurs dépenses pour les fêtes de fin d’année

Plus d’un Français sur deux prévoit d’acheter des cadeaux de Noël moins chers cette année.

Alors que Noël approche à grands pas, les Français s’interrogent sur le budget qu’ils pourront consacrer à l’achat des cadeaux. D’après la dernière étude* réalisée par OpinionWay pour la plateforme de commerce digital Proximis, plus d’un sur deux estime que la hausse actuelle des prix du carburant, de l’énergie et des produits alimentaires aura un impact sur ses dépenses pour les fêtes. La proportion est particulièrement importante chez les parents d’enfants de moins de 18 ans (72%).

Un facteur de stress

Pour faire face à cette hausse des prix touchant de nombreux secteurs et soulager les ménages qui se retrouvent en difficulté, le gouvernement a mis en place une « indemnité inflation » de 100 euros. Une aide qui devrait concerner près de 38 millions de Français. Malgré ce coup de pouce, les questions liées au budget s’invitent tout de même dans le trio de tête des facteurs de stress pour les fêtes. 47% des Français s’inquiètent des dépenses à venir pour l’achat des cadeaux, soit une hausse de 8% par rapport à l’année dernière et 46% sont soucieux de trouver le meilleur prix (+2 points vs 2020).

Plus encore que l’an dernier, les Français comptent donc anticiper leurs achats. 67% d’entre eux auront acheté la majeure partie de leurs cadeaux avant fin novembre (+12% par rapport à 2020). « C’est une tendance que l’on observe depuis plusieurs années, les Français achètent plus tôt leurs cadeaux de Noël pour profiter notamment du Black Friday. Ce phénomène s’est accentué cette année avec la peur des pénuries sur les cadeaux potentiels et aussi avec le besoin d’étaler le budget de Noël sur plusieurs semaines», explique Eric Voltzenlogel, responsable marketing de Proximis.

*Étude réalisée les 27 et 28 octobre 2021 auprès d’un échantillon de 1017 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.