L’inflation va faire flamber la taxe foncière en 2022

DÉCRYPTAGE – Avec la hausse des prix, le gouvernement s’attend à une revalorisation de la base d’imposition servant à déterminer différents impôts locaux.

Le retour de l’inflation ne fait décidément pas bon ménage avec les Français. Bête noire du gouvernement craignant qu’elle sape, à quelques semaines de l’élection présidentielle, tous ses efforts déployés depuis le début du quinquennat Macron pour améliorer le pouvoir d’achat, la hausse significative des prix de l’énergie ne pèse pas seulement sur les factures d’électricité, de gaz ou d’essence. Elle devrait aussi provoquer, à partir de l’an prochain, une nouvelle flambée de la taxe foncière déjà très élevée, ce qui ne manquera pas de susciter l’ire des propriétaires. Pour 2022, Bercy anticipe en effet une forte revalorisation des valeurs locatives cadastrales qui servent de base d’imposition pour déterminer, notamment, le montant de la taxe foncière, et auxquelles s’ajoutent les taux fixés par les élus locaux.

Lors du congrès de l’Association des maires de France (AMF) qui s’est déroulé mi-novembre, Olivier Dussopt a d’ailleurs déjà donné le ton. «La révision forfaitaire des valeurs locatives

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous