Nous ne sommes pas encore au bout du tunnel !

Plus de l'auteur

Même si nous assistons ces derniers jours à une tendance baissière des cas de contamination, le covid-19 continue toujours de faire partie du décor quotidien. La pandémie semble lever le pied certes comme lors des première et seconde vagues où elle nous avait habitué à un calme avant la tempête. Après des constats de baisse des cas, par deux fois, on a témoigné un regain plus grave et plus meurtrier. A côté du Variant Delta, l’installation de l’hivernage, même tardive, vient s’ajouter au lot de désolation des populations avec des scènes d’inondations partout dans la capitale.

Le point du jour de ce jeudi 19 août relatif à la situation de la pandémie fait état de 175 nouveaux cas positifs alors qu’il y a deux semaines le décompte était de 4 chiffres. Des chiffres qui faisaient froid dans le dos, avec comme conséquence logique, une augmentation sensible des cas contact, communautaires et du nombre de décès. Cette baisse des cas survient au moment où les populations font une ruée vers les vaccins. Un choix de raison dicté par le désir d’éviter à tout prix l’infinitésimale bête qui rôde et tue sans distinction de races ni de positions. C’est ainsi que, dans son adresse solennelle d’hier à l’occasion de la fête de Tamkharit, le Khalife général des Tidianes a jugé nécessaire d’inviter les Sénégalais réticents à aller se faire vacciner, pour espérer échapper à l’épidémie.

Sélectionné pour vous : Rufisque : Sa maison submergée par les inondations, il raconte son calvaire insoutenable

Une chose est sûre, la baisse des cas notée ces derniers jours n’est pas une résultante directe du respect des gestes-barrières. Dans les rues de la capitale, où la maladie est la plus présente, les populations n’en ont presque cure des mesures édictées. Aussi bien dans les moyens de transports qu’au niveau des marchés, le décor reste le même. Certains poussent le bouchon plus loin en se payant le luxe de tenir des manifestations à caractère familiales- mariages, baptêmes- dans certains quartiers. Pourtant, le Variant Delta qui a permis aux autorités d’enregistrer plus d’un million de vaccinés, de par sa force de frappe léthale, est toujours là et résiste à toutes les stratégies de riposte déployées.

Quand les inondations refont surface à Dakar

Parmi lesdites stratégies, le geste hygiénique consistant à s’enduire régulièrement les mains de gel hydroalcoolique. Sauf que l’arrivée de l’hivernage, même tardive au sein de la capitale, ne va pas être de tout repos. Malgré la courbe descendante donc, on n’est encore loin du bout du tunnel de nos difficultés sociales et sanitaires. La fréquence des pluies, cers dernières 72 heures, rend la situation plus ténue. De l’eau partout, des circulations notées à cause des routes impraticables, des maisons sous les eaux comme à l’accoutumée. Justement ce qui est désolant, c’est que des travaux entamés dans certains quartiers affligent les résidents en faisant ruisseler toute l’eau dans les demeures. Alors que ces scènes se répètent de façon cyclique, les autorités réagissent en mettant en place des solutions à court termes via la stratégie de pompage des eaux. A un problème structurel donc, elles répondent par des mesures conjoncturelles, des solutions bouche-trou.

Quand on revoit Keur Massar dans les eaux, on ne peut que se demander de l’utilité de l’enquête parlementaire commanditée au lendemain des inondations de l’année dernière. Le président Sall avait tenu, à l’occasion de sa visite de constatation des dégâts, deux promesses: faire de Keur Massar un département et régler les problèmes des inondations. Par le décret numéro 2021-687 du 28 mai 2021, le Chef de l’Etat a procédé à l’érection en département de l’ancienne commune de Keur Massar. Malgré cela et les directives données à ses ministres et services, les inondations refont surface et poussent encore les populations dans les rues. Alors qu’ils avaient toute une année pour traiter cette question qui relève de l’urgence, les députés devant faire l’enquête parlementaire y relative ont tardivement déposé le rapport attendu.

En visite dans la zone, la ministre du commerce le 17 août dernier, Aminata Assome Diatta, compatit en ces termes: « Je vous encourage et partage avec vous votre souffrance. C’est ensemble, avec engagement et détermination que nous arrivons à bout de ces intempéries ». Un sentiment qui contraste avec les engagements pris par le gouvernement dont elle est membre, même si l’on annonce que 95% des travaux ont été réalisés. Un taux d’achèvement qui malgré tout n’atténue pas l’impact stressant des inondations, ce qui montre qu’on n’est pas encore au bout du tunnel.

Par Ababacar Gaye/SeneNews

[email protected]

SeneNews est le site web d’actualité du Sénégal qui traite de l’actualité politique, l’actualité économique, l’actualité du sport et de l’actualité de société. Vous pouvez retrouver notre fil de l’actualité tous les jours. Aussi, l’actualité en temps réel, le suivi le fil de l’actualité du sport au Sénégal et dans le monde, l’actualité people et les tendances de la mode et de la beauté, toutes les vidéos publiées dans la toile qui concernent l’Afrique et le Sénégal, ainsi que la vie des étudiants. Présent aussi sur tous les réseaux sociaux Facebook, twitter, YouTube, Tiktok, Instagram,…SeneNews offre une large gamme d’articles. Vous pouvez aussi tous les articles Premium SeneNews qui sont mis à disposition de nos lecteurs. Nos applications mobiles sont aussi disponibles en téléchargement gratuit sur Apple Store et sur Google Play.Restez connecté au Sénégal et à l’Afrique grace à tous les canaux d’information mis à disposition par votre magazine d’information en ligne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages

Ces dix indices qui déclenchent les contrôles fiscaux

DÉCRYPTAGE - Les agents des impôts ne baissent pas la garde : faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'État est plus que jamais...

Kalidou Koulibaly convoie un bateau rempli de dons au Sénégal

Comme il en faisait état lors de son entretien avec la TFM, Kalidou Koulibaly a des projets pour le pays. Le défenseur central de...

Les incroyables aveux de Alexia Kanté, arrêtée à Dakar

Alors qu’elle n’a jamais fait d’études en chirurgie, tenait une clinique clandestine à Dakar pour grossir les fesses et les seins de certaines sénégalaises....

Vous voulez rester au courant des dernières nouvelles ?

Nous aimerions avoir de vos nouvelles ! Veuillez remplir vos coordonnées et nous resterons en contact. C'est aussi simple que cela !