Pour mieux protéger les mineurs, Instagram leur demande de déclarer leur âge réel

Plus de l'auteur

Instagram, le réseau social dédié à l’image du groupe Facebook, vient d’annoncer que les enfants seront un peu plus surveillés, pour pouvoir leur offrir des fonctionnalités qui permettront de rendre la plateforme plus sûre.

Accès bloqué pour les utilisateurs d’Instagram qui ne renseignent pas leur âge

La date de naissance sera indispensable pour utiliser Instagram. Pavni Diwanji, vice-présidente des produits pour les jeunes chez Facebook, explique que ces informations permettront de créer de nouveaux dispositifs de sécurité pour les jeunes et d’assurer que la plateforme propose les bonnes expériences à la bonne tranche d’âge.

Il sera difficile de mentir sur son âge réel

En juillet dernier, Facebook a déclaré que de l’intelligence artificielle était utilisée pour vérifier l’âge de ses utilisateurs, en se basant par exemple sur les messages d’anniversaire. En Chine, des plateformes comme Tencent se servent de la reconnaissance faciale pour vérifier l’âge des mineurs à l’heure de se connecter sur les jeux vidéos, restreints aux moins de 18 ans récemment, à 90 minutes les jours sans école. Avec ce type de système, il sera difficile pour les utilisateurs de ne pas déclarer leur âge réel sur Instagram.

Éviter les risques de collecte des données personnelles des mineurs

En octobre 2020, l’Union Européenne a ouvert une enquête sur les pratiques d’Instagram concernant la gestion des données personnelles des utilisateurs mineurs. De parfaits inconnus pouvaient contacter les mineurs en utilisant leurs e-mails et leurs numéros de téléphone portable accessibles sur Instagram, à travers le service dédié aux entreprises, qui permettait d’afficher ces coordonnées. En mars, Instagram avait déjà annoncé avoir retiré la possibilité pour ses utilisateurs adultes d’envoyer des messages privés aux moins de 18 ans qui ne les “suivent” pas et depuis le mois dernier, les nouveaux utilisateurs âgés de 16 ans et moins voient également leur compte réglé en mode « privé » par défaut. 

Des associations de protection des mineurs craignent des risques d’accès à Instagram de plus en plus jeune

Depuis quelques mois, le débat porte sur le lancement d’une version Instagram pour les mineurs. Ce projet n’est pas bien perçu par les experts en développement de l’enfance. L’association “Campaign for a commercial-free childhood” (CCFC) s’oppose clairement à ce projet et alerte des conséquences d’une telle plateforme sur la santé des enfants : « Lancer une version d’Instagram pour les enfants de moins de 13 ans n’est pas le bon remède et mettrait les jeunes utilisateurs en grand danger ». En effet, un nombre croissant de recherches démontre qu’une utilisation excessive des appareils numériques et des médias sociaux est préjudiciable aux adolescents et à leur santé mentale. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages

Ces dix indices qui déclenchent les contrôles fiscaux

DÉCRYPTAGE - Les agents des impôts ne baissent pas la garde : faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'État est plus que jamais...

Kalidou Koulibaly convoie un bateau rempli de dons au Sénégal

Comme il en faisait état lors de son entretien avec la TFM, Kalidou Koulibaly a des projets pour le pays. Le défenseur central de...

Les incroyables aveux de Alexia Kanté, arrêtée à Dakar

Alors qu’elle n’a jamais fait d’études en chirurgie, tenait une clinique clandestine à Dakar pour grossir les fesses et les seins de certaines sénégalaises....

Vous voulez rester au courant des dernières nouvelles ?

Nous aimerions avoir de vos nouvelles ! Veuillez remplir vos coordonnées et nous resterons en contact. C'est aussi simple que cela !