Comment réduire son « empreinte numérique » ?

Depuis le 1ᵉʳ janvier 2022, les opérateurs téléphoniques ont l’obligation d’indiquer les émissions de gaz à effet de serre liées à la consommation de données mobiles. Cette nouvelle mesure en motivera sûrement plus d’un à réduire sa consommation Internet. Mais, l’empreinte numérique ne s’arrête pas là : elle correspond aussi à la consommation d’énergie associée aux données qui existent sur les utilisateurs sur Internet. Pour réduire cette empreinte, il faut donc réduire ses données personnelles réparties sur le web. C’est aussi une occasion de reprendre en main ces données personnelles, par nature sensibles. Comment faire ? Voici quelques astuces à mettre en place.

Moins de pollution, mais aussi un meilleur contrôle de la vie privée

En ce début d’année, de nombreux utilisateurs d’Internet, bouleversés par les scandales de gestion des données, ont pris comme bonne résolution de reprendre en main leurs données personnelles. Alors qu’il est très difficile de supprimer complètement sa présence personnelle sur Internet, quelques mesures permettent de supprimer une grande partie de ses données. La suppression des informations personnelles et la suppression des comptes est un processus fastidieux, il est donc préférable de le diviser en quelques étapes plus petites et de les traiter au fil du temps, explique le site Wired.

Se désinscrire des campagnes publicitaires

Vous pouvez passer par des applications qui vous permettent de reprendre le contrôle de vos coordonnées, réparties entre les bases de données. L’application Mine, par exemple, avec votre autorisation d’accès à votre boite mail, peut produire instantanément un rapport de votre « empreinte numérique ». Le résultat peut être choquant, car on découvre les milliers de sites qui sont en possession de notre adresse, de nos données bancaires ou de carte de crédit, de nos données de navigation en ligne ou sur les réseaux sociaux ! Une fois les données supprimées, le ciblage publicitaire diminue, le courrier électronique aussi, et l’on conserve seulement les communications non commerciales.

Mettre à jour les résultats de recherche Google

Vous ne pouvez pas modifier la façon dont Google affiche les résultats de recherche, mais vous pouvez prendre certaines mesures limitées pour vous assurer que ce qui est affiché est à jour et pour supprimer les détails nuisibles.

Supprimer les anciens comptes en ligne

Pour minimiser votre présence en ligne, vous devez retrouver vos anciens comptes, comme Myspace et Tumblr et en supprimer toute trace. Une application peut vous aider : le site Justdelete.me peut supprimer les comptes des services que vous n’utilisez plus.

Nettoyez vos vieux messages, vos vieux tweets

Même si vous ne supprimez pas vos comptes en ligne, vous pouvez toujours nettoyer les données que vous stockez en ligne. Cela est aussi valable pour la suppression de vieux courriels de votre boite email. Sur Gmail, on peut supprimer en bloc les anciens messages en utilisant la commande de recherche « older_than: » et en ajoutant une période (un an ou six mois, par exemple), puis en sélectionnant tous les messages et en les supprimant. Pour supprimer des publications Twitter, des applications comme Tweet Deleter et TweetDelete se débarrassent de vos anciennes publications. Le site Wire rappelle de faire très attention quand on passe par une application qui nous aide à supprimer nos données, et de bien vérifier leurs conditions d’utilisation. C’est en effet risqué, car des services comme DeleteMe suppriment vos données en passant par des courtiers de données qui peuvent vendre vos informations, par exemple.

Gardez des habitudes responsables en matière de données

Enfin, pour une utilisation du net plus sobre, il faut réfléchir à la quantité d’information que l’on souhaite mettre en ligne de manière proactive. Par exemple, lorsque l’on crée de nouveaux comptes en ligne, on peut se demander si l’on veut saisir ses informations personnelles ou s’il serait préférable d’utiliser un faux compte pour masquer son identité, et ensuite le supprimer rapidement si l’on ne l’utilise plus. Utiliser un moteur de recherche qui ne collecte pas vos données est aussi très pratique, tout comme les applications cryptées de bout en bout, avec l’option des messages qui disparaissent automatiquement.