dans les coulisses de la machine à rêves de la Française des jeux

ENQUÊTE – De l’entrepôt aux points de vente, de la préparation du tirage à l’accompagnement des grands gagnants, Le Figaro vous dévoile les dessous d’une mécanique bien rodée.

3, 7, 13, 31, 49 et 5… Six numéros qui ont changé la vie de Nathalie*. Le 25 janvier 2021, cette quinquagénaire, comptable de profession, joue comme à son habitude au Loto. Cette fois, ce sera une seule grille flash qu’elle remplit et valide en ligne. Quelques heures plus tard, alors qu’elle se brosse les dents, elle est millionnaire.

Comme elle, environ 200 joueurs deviennent millionnaires chaque année grâce aux jeux de loterie de la Française des Jeux – le Loto et sa déclinaison européenne l’EuroMillions en tête – soit un tous les deux jours. Un chiffre pourtant dérisoire au regard des environ 14 millions de parieurs qui ont tenté leur chance en 2020 rien que pour le Loto. Jouer pour gagner mais surtout pour rêver, voilà ce qui motive ceux qui se laissent tenter à cocher leurs numéros, fétiches ou au hasard, sur une grille. L’espoir de s’assurer une vie loin des difficultés financières où tout devient possible… et que la Française des jeux entretient avec soin. De l’imprimerie jusque dans les points de vente en passant par le traditionnel rendez-vous télévisé trois fois par semaine, tout est pensé pour qu’aucun grain de sable ne vienne gripper les rouages d’une machine à rêves bien rodée.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous