Pourquoi les prix à la pompe sont-ils si chers ?

INFOGRAPHIE – Prix du baril, taxes, taux de change, marge de distributeurs… Découvrez comment les différentes composantes peuvent influencer sur le prix à la pompe.

C’est le PDG de TotalEnergies lui-même qui le dit: «oui, le prix du pétrole sera haut durablement», a déclaré Patrick Pouyanné, invité de la matinale de RTL, mercredi 9 février. Une nouvelle qui n’est pas de bon augure pour les automobilistes qui guettent l’addition au moment de faire le plein.

Un élément explique cette hausse : une demande mondiale très forte liée à la reprise économique alors que l’offre s’est amoindrie. Cette conjonction a fait augmenter le prix du baril qui flirte actuellement avec ses niveaux de 2014. Et selon les spécialistes, cette situation est partie pour durer.

Mais si les évolutions du prix du pétrole peuvent faire fluctuer le coût des carburants à la pompe, la majeure partie de la note finale payée par les automobilistes vient des taxes imposées par l’État. En effet, sur le prix d’un litre de sans-plomb 95 à 1,70 euro, le pétrole ne représente que 35%, soit 60 centimes auxquels il faut ajouter 20 centimes (12%) de coût de logistique (transport, stockage…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 60% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous