Pourquoi l’essence est souvent plus chère sur l’autoroute

À l’heure des départs en vacances, les Français doivent s’attendre à des prix à la pompe élevés, en particulier dans les aires d’autoroute.

Bien conscients des évolutions des prix de l’essence, les automobilistes sont souvent confrontés à des tarifs plus élevés dans les stations-service des aires d’autoroute. Alors que l’essence atteint des niveaux records (1,6854 euro en moyenne pour le litre de gazole, 1,7654 euro pour le litre de SP95, 1,8210 euro pour le litre de SP98), la facture s’annonce salée sur le chemin des vacances.

Un ressenti confirmé par les chiffres de l’Insee. Une étude menée dans les stations-service de la Bourgogne-Franche-Comté relève que les prix pratiqués dans les stations situées sur les autoroutes sont en moyenne 11% plus élevés. «Les distributeurs mettent en avant des coûts d’exploitation supérieurs des stations-service sur autoroute qui se répercuteraient ainsi sur les prix à la pompe», précise l’Insee. Elles sont en effet ouvertes sept jours sur sept et 24 heures sur 24, «engendrant des frais de personnel et d’entretien des locaux plus importants – sanitaires, boutiques».

«Faire un geste»

Un argument que les associations de consommateurs peinent à entendre. Elles mettent plutôt en avant que les stations d’autoroutes profitent de la concurrence moindre qu’ils rencontrent sur ces axes, et notamment de la quasi-absence des enseignes de grande distribution aux prix généralement plus bas. Les automobilistes engagés sur l’autoroute n’ont pas d’autre choix que de faire le plein dans ces stations. En 2014, l’association Consommation Logement Cadre de Vie (CLCV) pointait dans une étude que les stations d’autoroutes profitaient également du fait que leurs usagers connaissaient souvent mal les régions qu’ils traversent et ses éventuelles stations.

Jean-Yves Mano, président de l’association CLCV a ainsi souligné ce mercredi sur franceinfo que si TotalEnergies souhaitait «faire un geste» pour le pouvoir d’achat, il était préférable de descendre «les prix de 10 centimes sur les stations d’autoroute au moment des départs en vacances». Le groupe a en effet annoncé cette semaine une réduction des prix de 10 centimes par litre dans les stations essences «rurales». «Vu les prix exorbitants des carburants sur les autoroutes, cela sera plus significatif et au moins, tout le monde pourra en profiter», soutient Jean-Yves Mano.