Les commerçants face à la schizophrénie des consommateurs

CHRONIQUE – Le président de l’enseigne Système U, Dominique Schelcher, analyse dans un essai les évolutions de la consommation et de ses conséquences sur le futur du commerce.

Quel meilleur poste d’observation des évolutions de la société française que les allées d’un supermarché? Dominique Schelcher, président de l’enseigne Système U et patron d’un magasin à Fessenheim, dans le Haut-Rhin, se considère, ainsi que ses collègues, comme une «prise de terre». «C’est parce que je m’occupe de mon magasin, je gère 90 salariés, je vois mes clients, j’échange avec mes collègues présents aux quatre coins de la France, que je peux livrer une analyse par le prisme des territoires», écrit-il dans un livre qui vient tout juste de paraître, Le bonheur est dans le près, aux Éditions de l’Archipel. Il y analyse avec acuité les évolutions de la consommation et de ses conséquences sur le futur du commerce.

Pour un commerçant de 2022, répondre aux attentes des clients est un sacré casse-tête. Le supermarché continue de s’adresser à tous les Français, quel que soit leur budget. Mais les besoins des clients sont de plus en plus dissemblables. «Pour les uns, l’enjeu est de manger mieux…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous