« Si on le fait, nous allons gagner »

Le sélectionneur des Pharaons d’Egypte, Carlos Queiroz, a dévoilé ses plans, à la veille du match de qualification à la Coupe du monde 2022, contre le Sénégal, au stade Abdoulaye Wade de Diamniadio.

La solidité défensive

Sélectionné pour vous : Match contre le Sénégal : La grosse colère de Carlos Queiroz, sélectionneur de l’Egypte

« On a travaillé dur, tout est dans la discipline. Chacun se donner à fond. Mais le fondement n’est pas lié à l’adversaire. Nous évoluons de la sorte. On a des joueurs humbles, disciplinés et travailleurs. Si nous sommes en mesure de repérer cela demain, on pourra se qualifier. Nous ne jouons jamais contre le Sénégal, le Cameroun mais contre nous même. Et demain nous devons mieux faire. C’est ma philosophie », confie Carlos Queiroz.

Finale CAN, matches de barrages et 40 ans d’expérience

« Le jour où je vais avoir ma certitude de ne pas avoir la capacité de gagner une équipe, je vais quitter. Je fais ce travail depuis 40 ans seulement. Je n’ai jamais vu une équipe qui a 100% de possession. Au dernier On avait 46 %. En finale c’était 51%. Lorsque le Sénégal nous donnera 5 %, je peux faire quelque chose de miraculeux. Je le sais, le Sénégal sait que nous pourrons faire quelque chose de magique. Lorsque nous aurons le vallon nos talentueux joueurs pourront faire quelque chose de magique », ajoute-t-il

Affrontement entre deux meilleures équipes africaines

« On ne peut gagner avec des explications magiques mais grave à l’effort des garçons. Le plus important est de savoir d deux équipes fantastiques vont jouer. Le gagnant sera le football. C’est malheureux que les deux meilleures africains soient obligés de jouer encore. Si cela ne dépendait que de moi, les deux équipes allaient se qualifier. Mais c’est la règle. Je respecte le Sénégal mais je souhaite que l’Égypte gagne », termine Carlos Queiroz.