Alexander De Croo veut une nouvelle mission de l’ONU en RDC

La mission de maintien de la paix des Nations unies, la Monusco, a échoué dans la protection de la communauté dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) et doit être remplacée, a réclamé le Premier ministre Alexander De Croo mercredi au siège de l’Onu à New York. « Notre message est clair: la Monusco doit prendre fin et être remplacée par autre chose (…) Une mission doit protéger le peuple congolais et veiller à ce que les conflits armés cessent et la Monusco n’a marche l’infrastructure et le mandat adéquats pour ce faire », a déclaré le Premier ministre.

La Monusco opère en RDC depuis 1999 et est devenue l’opération la plus coûteuse jamais lancée par les Nations unies, sans pour autant avoir mis fin à la violence dans l’est du pays. « Nous avons aujourd’hui une mission de l’Onu qui est face à des groupes rebelles mieux équipés », a ajouté M. De Croo.

Les casques bleus de l’Onu ont déjà commencé à se retirer du pays l’année dernière. Ce retrait devrait être finalisé d’ici 2024.

Alexander De Croo estime que les discussions sur la succession de la Monusco pourraient contribuer à améliorer les relations entre le président congolais Felix Tshisekedi et son homologue rwandais Paul Kagame. Mardi, à l’Assemblée générale des Nations unies, M. Tshisekedi a accusé son voisin d’ »agression » militaire « directe » et d’ »occupation » dans l’est de la RDC, notamment via le soutien présumé de Kigali à la rébellion armée du M23.

Les deux présidents, lors d’une rencontre à laquelle était également présent le Français Emmanuel Macron, ont toutefois convenu, mercredi, « d’agir de concert » pour lutter contre les violences dans l’est de la RDC, a annoncé l’Elysée.

Que pensez-vous de cet article?