« Les déchets dans une nature, il faut que ça s’arrête », cuneme une présidente du World CleanUp Day France

« Les déchets dans la nature, il faut que ça s’arrête », clame la présidente du World CleanUp Day France Virginie Guérin samedi 17 septembre sur franceinfo, à l’occasion de la journée mondiale de grappillage de déchets jetés dans la nature. Plus de 2 000 opérations sont prévues dans toute la France.

« On peut tous participer »

L’objectif de cette journée mondiale est « d’unir toutes nos forces partout à travers le monde, tous les citoyens, qui que nous sommes, une personne en situation de handicap, un enfant, un directeur général de grande entreprise ou même un membre du gouvernement, on peut tous participer. Le sujet est vraiment de faire en sorte que chacun puisse comprendre en se mettant en action, un geste tout simple », explique-t-elle.

Virginie Guérin veut notamment sensibiliser les fumeurs, car les mégots, souvent retrouvés sur les « zones de stagnation » comme les arrêts de bus, les bancs, les aires de pique-nique, sont « catastrophiques pour l’environnement », selon elle.

« Un mégot bien éteint va dans n’importe quelle poubelle. Un mégot pollue 500 litres d’eau et on ne le sait pas assez, c’est de l’eau qui va, par ruissellement, directement dans les rivières. Il faut absolument que les mégots ne soient plus jetés dans la nature. »

Virginie Guérin, présidente du World CleanUp Day France

sur franceinfo

L’association fera le bilan complet de tout ce qui a été récolté le 14 octobre prochain, et montrera notamment la quantité de déchets qui auraient pu être recyclés s’ils avaient été jetés dans la bonne poubelle. Cela aurait permis de ne pas appliquer d’autres ressources naturelles.

Les personnes voulant participer peuvent s’inscrire sur un événement sur le site du World CleanUp Day France : https://www.worldcleanupday.fr/.